Les bois d'ébénisterie et leurs spécificités

bois ban
Zitan

« Zitan » pourpre - Bois de santal

Cet arbre qui appartient à la famille des Santalacées, (pterocarpus santalinus), compte 15 espèces, originaires de l’Asie du Sud-Est, Vietnam, Cambodge, Birmanie, et de la Chine du sud, Guangdong, Guangxi et Yunnan.

Quand il est jeune, le bois est de couleur rouge, avec l’âge il devient pourpre, marron foncé et presque noir. Extrêmement résistant, lourd, il a un grain serré et acquiert, en vieillissant, une patine inimitable.
Il est aussi utilisé pour la teinture de tissus.

Parce qu’il a une odeur prononcée, on s’en sert également dans la parfumerie.

Au XVIIIe siècle, à la mort de l’empereur Qianlong (1799), les ressources locales sont quasiment épuisées, suite à des commandes trop importantes de la Cour, un décret interdit alors de toucher aux réserves stockées dans les ateliers de la Cité Interdite. Cette interdiction perdura deux cents ans.

Mentionné pour la première fois, au IIIe siècle ap. J.-C., c’est un des bois d’ébénisterie les plus rare.

Le « Zitan », le « Huali » et le « Jichi mu », bois durs, sont les seuls vendus au poids.

Huang Hua Li

« Hua li » ou « Huang Hua li » jaune - Bois de rose

De la famille des Santalacées, (pterocarpus indicus), il est génétiquement proche du « Zitan » et originaire des mêmes régions. Il a cependant une couleur très différente. L’espèce produite en Inde a été importée en Chine pendant plus de quatre cents ans. Le bois est marron clair tirant sur le jaune avec de fines veines marquées. L’espèce de Hainan (dalbergia odorifera) appelée « XIN HUALI » (littéralement, nouveau bois de rose), a une odeur d’encens très caractéristique.

Le veinage de ce bois permet des effets décoratifs.

Hong Mu

« Hong mu » - Bois d’acajou de Chine

De la famille des Méliacées, (adenanthera pavonina), il est originaire des pays tropicaux. On le trouve aussi dans le sud de la Chine. Bois dur et lourd, de couleur rouge foncé tirant sur le violet, il sera beaucoup utilisé après le règne de l’empereur Qianlong pour remplacer le santal épuisé.

« Wu mu » - Bois d’ébène

De la famille des Ebénacées, (maba ebenus) il est noir, dur et lourd et pousse dans les régions équatoriales comme Ceylan, l’Asie du sud-est et aussi le Yunnan et Hainan.

Ji Chi Mu

« Ji Chi mu » - Bois d’ormosia

Ce bois (ormosia hosiei) compte une quarantaine d’espèces. C’est un bois dur et cassant de couleur jaune ou blanche, pour les bois nouveaux, et brune pour les vieux bois dont les veines rappellent les plumes d’oiseau. On en trouve à Hainan mais aussi dans le Hubei, le Sichuan, le Fujian et le Zhejiang.

« Tieli mu » - Bois de fer

Cet arbre appartient à la famille des Sapotacées, (mesua ferrea). C’est un bois dur, réputé imputrescible de couleur brun foncé à grosses veines. On en trouve dans le Guangxi et en Inde.

Nam Mu

« Nan mu » - Bois de Cèdre blanc ou bois de machile

De la famille des Lauracées, (machilus nanmu) il donne un bois léger, odorant, de couleur assez claire, prisé parce qu’il ne se dilate pas à l’humidité et ne se rétracte pas à la chaleur.

Utilisé pour les charpentes de maisons, les piliers de palais, les bateaux, les coffres, les armoires et les cercueils. La ronce ou bois madré (yingmu ou yingzi) du nan mu est utilisée en ébénisterie pour ses veines en forme de grappes. On trouve ce grand arbre dans les provinces du centre-sud et sud-est de la Chine.

Heta Mu

« Heta mu » - Bois de noyer

Ce bois de la famille des Juglandacées, (juglans sinensis) est un grand arbre - qui peut vivre pendant 400 ans- commun à toutes les régions tempérées. Il est très recherché par les ébénistes chinois pour sa dureté, et sa belle patine, une fois poli. On en fait des panneaux d’armoires ou des plateaux de tables.

You mu

« You mu » - Bois de Teck

De la famille des Verbénacées, le bois de cet arbre de d’Asie tropicale, réputé imputrescible, dur et de moyenne densité est utilisé pour certaines charpentes, les piliers, les coffres et les aménagements extérieurs.

Yu mu

« Yu mu » - Bois d’Orme

Il appartient à la famille des Ulmacées, (ulmus sinensis). Cet arbre à feuilles dentelées, au bois solide et souple est utilisé pour 95 % des meubles chinois. On distingue notamment le « Nan Yu » ou « Ju Yu », l’orme du sud à grandes feuilles. Son bois brun clair, est dur et dense, avec un très beau grain. Ses veines dessinent des formes de montagnes.

Le bois de l’orme centenaire devient rougeâtre, d’où son autre nom « Zi YU », orme rouge ou bois de sang. On le trouve dans les provinces du sud. Inconnu dans le Nord de la Chine, il y est considéré comme un bois précieux. Enfin, le « Zhazhan Yu » ou « Beifang Yu », orme du Nord, bois de qualité inférieure, sert à faire la plupart des meubles laqués.

« Baishu mu » - Bois de Tuya

De la famille des Pinacées, (thuya orientalis) dénommé aussi cyprès, il a un bois de couleur jaune au parfum agréable. On le trouve dans le sud de la Chine sous le nom de « Nanbai ». On en fait des meubles et des cercueils.

Zhang mu

« Zhang mu » - Bois de Camphrier

De la famille des Lauracées, (camphora) il est originaire de Bornéo, et a fait souche dans les provinces du Guizhou, Fujian, Jiangxi, Hunan, Hubei et à Taiwan. Sa forte odeur aromatique éloigne les insectes, on en fait donc des coffres et des armoires à vêtements, et même des boites à thé pour conserver les feuilles.

Qiu mu

« Qiu mu » - Bois de catalpa ou bois d’automne

Il appartient à la famille des Bignoniacées, (catalpa). C’est un grand arbre à larges feuilles et à fleurs en grosses grappes. Son bois est dur et solide, il remplaçait souvent l’acajou beaucoup plus cher. Utilisé pour faire des cercueils, on ne devait pas planter ces arbres trop près des habitations car ils portaient malheur.

Zuo mu

« Zuo mu » - Bois de chêne

De la famille des Fagacées, (quercus). On en connaît de nombreuses variétés, (quercus dentata), (quercus chinensis) dans le nord-est et le Yunnan, en Corée et au Japon. C’est un bois solide, moyennement dur, de couleur claire, brun-jaune aux veines effilées.

Huangyang mu

« Huangyang mu » - Bois de buis

De la famille des Buxacées, (buxus) son bois de couleur ivoire, dur, sert à faire de petits objets sculptés ou des incrustations dans d’autres bois.

Hua mu

« Hua mu » ou « Ying mu » - Bois de bouleau

De la famille des Bétulacées, (betula), il compte dix espèces connues, comme (betula chinensis) ou (betula alba), que l’on trouve au Hebei, Henan et surtout en Mandchourie. Son bois blanc se teinte avec l’âge et ses veines font des dessins élaborés.

« Song mu » - Bois de pin

De la famille des Pinacées,( pinus), cet arbre est très répandu sur tout le territoire chinois. On distingue le pin rouge (pinus densiflora) « Hong Song », le pin à la peau blanche (pinus excorticata) « Bipi Song »,et le pin à queue de cheval (pinus sinensis) « Mawei Song ». Son bois blanc, relativement tendre sert aux parties intérieures des meubles ou comme support pour la laque.

Shan mu

« Sha mu » ou « Shan mu » - Bois de cèdre de Chine

Appartient à la famille des Pinacées, (cunninghamia sinensis).

« Hiai mu » - Bois de sophora

Cet arbre appartient à la famille des légumineuses, (sophora japonica). C’est un grand arbre ornemental. Ses fleurs odorantes servent à la fabrication de cosmétiques et de teintures.

« Duan mu » - Bois de tilleul

De la famille des Tiliacées, son bois, blanc, est facile à travailler. Il est employé pour les parties intérieures des meubles.

Yang mu

« Yang mu » - Bois de peuplier

De la famille des Salicacées, (populus suavuolens), c’est un grand arbre qui pousse dans les régions tempérées et humides. Son tronc long et étroit est recherché en menuiserie et en papeterie.

On distingue le peuplier tremble aux feuilles tremblantes qui pousse en forêt et le peuplier blanc « Baiyang Shu » qui pousse près des cours d’eau.

Liu mu

« Liu mu » - Bois de saule

Appartient à la famille des Salicacées, (Salix babylonica), cet arbre qui vit au bord de l’eau est connu pour ses rameaux retombants (d’où son nom de saule pleureur). L’osier est une sorte de saule dont les rameaux flexibles servent à tresser des nattes et des paniers. En Chine, le saule avait la réputation de favoriser les rencontres galantes et le libertinage.